Un site de livraison de pizzas fait de la pub sur des sites porno

Le 22/01/2014 à 06h27 - Actualités pizza

Eat24 a frappé fort, très fort en termes de communication. L’enseigne américaine spécialisée dans la livraison à domicile, avec un large choix de pizza dans son offre, a décidé de s’adosser aux sites pornos pour assurer sa publicité.

Des stars de porno, fans de l’enseigne
La pizzéria a constaté qu’elle bénéficie d’une grande popularité auprès des vedettes de la pornographie. Régulièrement, ces dernières postent des photos et des messages sur leurs profils Twitter faisant la promotion d’Eat24, sans qu’il n’ait été question d’un quelconque partenariat entre elles et l’enseigne. Parmi ces stars figurent Tera Patrick, Alex Chance ou encore Tara Lynn Foxx. Avec une publicité aussi hot, Eat24 a vu sa popularité s’accroître sur les réseaux sociaux, avec bien évidemment des impacts positifs sur son chiffre d’affaires.
Mais la pizzéria ne s’en n’est pas contentée. Voyant le nombre astronomique des fans qui suivent ces pornstars, elle a tout simplement décidé de viser dans le mile : faire une campagne de communication directement sur les sites pornos, ces derniers occupant la plupart des 100 premières places du classement des sites les plus visités aux USA.

Une étude de marché Eat24 concluante
Ces sites pour adultes attirent 30 % du trafic web américain, soit un peu moins de 200 000 internautes par minute. Encore mieux (pour les sites et Eat24), 40 millions d’Américains visitent régulièrement les sites pornos. Parmi ces visiteurs assidus, on dénombre 2 tiers d’hommes. D’autre part, 70 % des hommes qui surfent sur ces sites ont entre 18 ans et 24 ans. Or cette tranche d’âge est réputée pour être une grosse consommatrice de pizza. Conclusion : une publicité sur les portails pornographiques assure une meilleure visibilité pour les annonceurs que celle passée sur les sites traditionnels.
Et elle est même beaucoup plus efficace que les campagnes de publicité effectuées sur le géant des moteurs de recherche Google et les deux grosses pointures des réseaux sociaux (Twitter et Facebook). Enfin, le coût ne représente que le 10ème de celui d’une publicité réalisée conjointement sur Google, Facebook et Twitter.
Ces chiffres sont issus de l’étude de marché réalisée par Eat24 avant qu’il ne se décide à déployer son opération site porno baptisée #NoPantsNation.

Une enseigne de fast-food au milieu d’enseignes spécialisées dans le sexe
Et ce que ça donne envie ? Visiblement oui, car les commandes en ligne de pizzas au travers de la plateforme ont explosées. Il en est de même du nombre de téléchargements de l’application Eat24 pour les commandes via Smartphone. Cette augmentation des commandes va de pair avec l’augmentation du nombre d’internautes qui ont visualisé les publicités Eat24 depuis que l’enseigne a investi les sites pornos.
Le nombre de personnes qui visualisent les bannières publicitaires Eat24 est multiplié par 3 sur les sites pornos par rapport à celui des internautes qui cliquent sur les bannières figurant sur la triade Google-Facebook-Twitter.
Encore mieux, la vidéo publicitaire de la chaîne de fast-food mise en ligne juste à côté de la vidéo X est cliquée 5 fois plus que si elle avait été insérée sur un site safe. Il faut enfin avouer que la campagne est servie sur des slogans aguichants : « Je veux te pénétrer », « Dévore-moi », « Lave tes mains ». Assurément, Eat24 a trouvé la vraie définition du Food porn !
Eat 24 publicité livraison pizza site porno