La Nasa finance une imprimante à pizzas

Le 23/05/2013 à 08h00 - Actualités pizza

Non ce n'est pas une blague mais bien un projet à 125 000 dollars que la Nasa a confié à un ingénieur pour fabriquer des pizzas dans les navettes spatiales. Une bonne nouvelle pour les astronautes américains  en mal de pizza Regina ou Margherita pendant leur long périple. On vous tient au courant si le modèle est aussi en vente pour les particuliers qui voudraient faire leur pizza en voiture ou dans l'avion.

Le nom du bien heureux  ingénieur en charge du projet est Ajan Contractor, qui restera certainement dans l'histoire de l'invention la plus futile mais aussi appréciée des astronautes dans le domaine de l'aéro spatiale. Car si le prix de sa mission semble élevé (l'équivalent de 97 000 euros), il a néanmoins un grand nombre d'obstacles techniques à surmonter.

En effet, les divers paramètres pour préparer une pizza qui nous paraissent évidents au sol, n'ont rien de naturel une fois dans l'espace. Rien que la conservation des aliments pendant les longues années de périple des astronautes doit s'avérer être un casse-tête chinois. On imagine que la pizza finale ne ressemblera pas à celle d'un champion du monde de la pizza comme celle de  Leone Coppola non plus...

Pour le moment, nous avons quelques détails sur la façon dont Ajan Contractor compte s'y prendre pour imprimer une pizza. Il s'agira bien de ce que l'on peu attendre d'une imprimante 3D, les ingrédients alimentaires seront stockés sous forme de poudre ou de pâte, pour être modelés et cuits selon les plans dictés à l'imprimante. Les cartouches sont faites pour durer 30 ans environ. De quoi se manger un paquet de pizza en route pour Mars, dommage que les astronautes ne puissent pas avoir la retransmission en directe de leur match de rugby préféré pendant qu'ils dégustent leur pizza.

La NASA commande une imprimante 3D pour ses pizzas

De manière plus concrète, la machine commence par imprimer une pâte à pizza, qu'elle fait cuire en même temps qu'elle l'imprime. Elle mélange ensuite une poudre de tomates avec de l'eau et de l'huile pour préparer la sauce tomate, on en frémit pas d'avance. Quant à la garniture de la pizza, le projet reste flou. Il est question d'une "couche de protéines" qui napperait la sauce tomate. Dans ces conditions, difficile de prédire le goût de la future pizza...

Mais Ajan Contractor ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Il voit dans son imprimante 3D une façon de consommer différemment. Le futur public de son imprimante 3D alimentaire ne se cantonnera pas aux astronautes en mal de pizzas mais pourra servir à réduire le gaspillage alimentaire. L'ingénieur compte sur le fait que l'impression 3D se démocratise, le logiciel de montage 3D est d'ailleurs "open source", donc gratuit et à disposition de tout un chacun pour vu qu'il investisse dans une imprimante 3D.

On peut pousser le raisonnement jusqu'à imaginer que d'ici quelques années, les pizzas ne soient plus vendues que sur plan, et que l'on rentre chez soi pour les imprimer, fraîcheur garantie, mais pour le goût on ne vous promet rien!

Articles recommandés

  1. Pizza Hut lance la Pizza Poutine au Canada Pizza Hut lance la Pizza Poutine au Canada
  2. Domino's Pizza transforme un DVD en pizza Domino's Pizza transforme un DVD en pizza
  3. Un camion pizza de compétition Un camion pizza de compétition
  4. Un DVD qui se transforme en pizza Un DVD qui se transforme en pizza